À propos

À propos

« L’Epopée », année 1.

Première édition d’une aventure culturelle qui met en avant et en exergue la cohérence, l’exigence et la richesse d’une offre et d’une programmation culturelles dans l’espace public à Mulhouse et sur le cycle estival.

La temporalité d’un calendrier qui débute le week-end du 24 et 25 mai 2019 avec les concerts plein air du Festival MUSAIKA, festival dédié aux musiques et cultures du monde, sur le site de l’AFSCO et s’achève le 1er septembre 2019 avec une nouvelle manifestation portée par le service du Développement Culturel et intitulé « PopUp ! » sur l’idée d’un dimanche en famille, simple et en douceur, avant la rentrée, autour d’une programmation qui s’articule entre arts de la rue, cirque et danse.

Un intitulé générique autour de « L’Epopée » qui regroupe une trentaine de propositions et plus de 60 jours cumulés de programmations culturelles.

Des temps forts nationalement reconnus, le festival « Scènes de rue », le plus grand festival des arts de la rue dans la région au niveau de sa notoriété, de sa fréquentation et de sa programmation, il est devenu une plateforme de diffusion et de soutien à la création incontournable dans le domaine des arts de la rue. Des festivals de renom avec METEO (Mulhouse MUSIC Festival) sur des esthétiques Jazz, musiques improvisées et expérimentales.

Les incontournables de l’été, des programmes fédérateurs et rassembleurs : les « Jeudis du Parc Salvator » organisés par le service du Développement Culturel avec deux dates complémentaires les 8 et 22 août prochain.

Les « Pétanques Electro » (association Eponyme), le festival « Printemps du Tango » (Association Printemps du Tango), la Fête de la Musique (service du Développement Culturel).

Sur des esthétiques artistiques croisées autour des cultures urbaines et des musiques actuelles : le festival des Mécaniques Urbaines (Association FOX Camp) avec programmation ouverte et pluridisciplinaire associant street art, graff, musiques actuelles sur le site du Noumatrouff, toujours au Noumatrouf le festival « Mulhouse Capitale du Monde » notamment.

L’organisation de nouvelles éditions de la « BASS ROOM » portée par le collectif associatif du Squ’Art en charge du cluster des musiques actuelles, Gare de Dornach.

Des programmes culturels qui interagissent avec le programme pluriannuel « Mulhouse Diagonales » pour l’aménagement des berges et des accès à l’eau à Mulhouse avec l’Exposition photo « Indomptables » sur les Berges de l’Ill avec la plasticienne Céline Clanet en lien avec la Biennale Photo de Mulhouse (Association l’Agrandisseur), les programmes autour du street art.

La Biennale « mulhouse 019 » dédiée à la représentation et à la promotion de la jeune création contemporaine européenne parallèlement à la Foire Internationale de Bâle, Art Basel.

De nouvelles propositions et programmations comme « PopUp ! » déjà citée en clôture de ce cycle estival ou « les Nuits de Folie de Mulhouse » : programme qui propose l’implantation d’œuvres éphémères et atypiques dans l’espace public.

Et bien d’autres propositions comme les séances ciné plein air du Bel Air, le Tango d’Eté, des cycles d’exposition…

L’Epopée : récits urbains, mythes rassembleurs. Un déploiement de propositions en adéquation avec l’ADN de Mulhouse, révélatrices de ses mutations, de ses spécificités, de son énergie, des dynamiques associatives et culturelles en vigueur.

En cohérence avec ces dynamiques, les synergies déployées, les mutations de la cité, la Ville de Mulhouse présente également l’exposition Mulhouse Métamorphoses, balade expo urbaine avec l’implantation de conteneurs allant par 2 : modules d’expositions thématiques pour (re)découvrir Mulhouse à travers son projet urbain et coiffés de 7 œuvres-totem originales réparties sur 7 lieux dans la ville.

 

 

En partenariat avec